fbpx

Étudier en Chine


Étudier en Chine
Étudier en Chine

Partir étudier en Chine… une aventure qui séduit de plus en plus d’étudiants marocains de backgrounds académiques différents. Que ce soit pour les études supérieures ou des séjours linguistiques, la chine figure désormais parmi les destinations académiques et culturelles des plus prisées. Chaque année, plus de 2000 universités chinoises ouvrent leurs portes aux étudiants internationaux.

Vous hésitez toujours ou vous cherchez à confirmer votre choix ? Cet article vous permettra d’en savoir plus sur votre future (ou pas) destination. Néanmoins, il est préférable de prendre une décision finale dans les 9 mois prochains. Cela sera suffisant pour vous renseigner et entamer les démarches à faire. Entre temps, suivez notre petit guide pour avoir une idée sur l’enseignement supérieur en Chine.

L’enseignement supérieur en Chine :

Le système d’enseignement supérieur chinois compte principalement trois niveaux :

  • Benke : Équivalent de la licence et d’une durée de 4 ans d’études. Le diplôme donne une possibilité d’accès à un master ou encore à une opportunité de travail.
  • Shuo Shi : Équivalent d’un master et d’une durée de 1 à 3 ans. La formation n’est accessible sur concours que par les titulaires de Benke (Licence). Les places restent très limitées.
  • Bo Shi : Équivalent d’un doctorat et d’une durée de 3 à 5 ans. Ce niveau est hautement élitiste et n’est réservé qu’aux universités des plus prestigieuses. Les candidats sont admis sur dossier et justifie d’un parcours académique distingué. Un bon niveau en anglais et en mandarin est obligatoire.

Petit conseil : N’oubliez pas de vérifier si le diplôme choisis est reconnu par l’état marocain.

 Conditions d’admission et inscription :

Post BAC :

Vous venez de décrochez votre BAC et vous souhaitez finir vos études en Chine ? Âgé d’un minimum de 18 ans, vous aurez besoin de préparer les pièces suivantes :

  • Copie certifiée du Bac
  • Relevé de notes du lycée (traduit en anglais/chinois)
  • Résultat du test HSK (chinois mandarin) si vous désirez intégrer un programme chinois.
  • Résultat du TOEFL ou IELTS si vous souhaitez intégrer un programme anglais.
  • Lettre de recommandation d’un professeur de votre lycée.
  • Justificatifs pour le financement de vos études.
  • Copie du passeport.
  • Photo d’identité.

Post-Licence :

Shuo Shi, équivalent de la licence dans le système éducatif marocain, s’effectue sur une durée de 4 ans. Très sélectives, les universités chinoises acceptent rarement les candidatures au Master. Généralement, un M1 (1ère année master) est jugé préalablement nécessaire.

Cela dit, il est préférable de vous renseigner directement auprès de l’université de votre choix. Par la suite, les pièces demandées seront essentiellement :

  • Copie certifiée des diplômes obtenus depuis votre bac
  • Relevés de notes de l’intégralité de votre parcours académique (traduit en anglais/chinois) …
  • Lettres de recommandation de deux professeurs de votre école/institut.
  • Résultat du test HSK (chinois mandarin) si vous désirez intégrer un programme chinois.
  • Résultat du TOEFL ou IELTS si vous souhaitez intégrer un programme anglais.
  • Résultats du GRE ou GMAT si vous optez pour un programme en économie ou management
  • Lettre de motivation
  • CV résumant votre parcours, compétences et formations.
  • Lettre de recommandation de la part d’une entreprise (si vous justifiez d’une expérience professionnelle)
  • Justificatifs pour le financement de vos études.
  • Copie du passeport
  • Photo d’identité

Les documents listés sont le minimum des éléments demandés pour votre dossier d’inscription. D’autres pièces peuvent être demandées par l’université de votre choix.

Inscription et délais :

La rentrée universitaire en chine débute généralement en septembre pour le 1er semestre et en mi-février pour le 2ième semestre. Les inscriptions commencent donc en mi-décembre et peuvent durer jusqu’au mois d’avril. Cela dit, nous vous conseillons de préparer votre dossier et de candidater avant la fin du mois de Janvier pour recevoir des réponses le plus tôt possible.

Frais de scolarité :

Les frais de scolarité varient selon l’université et le programme. Pour les universités situées dans les grandes villes du pays, les frais sont généralement plus élevés. Le prix ne corrèle pas avec la qualité de l’enseignement. Généralement, les frais sont compris entre 20 000 et 32 000 MAD/an. Les frais de logement sont inclut pour certaines universités.

Procédures de visa :

Après réception de la lettre d’admission et l’attestation JW202 vous n’aurez plus qu’à entamer la procèdure d’obtention du Visa étudiant. Le Visa que vous recevrez est de type « X1 ou X2 » qui vous permettra de résider en Chine en tant qu’étudiant pour une durée de 6 mois. Pour les étudiants marocains, cette étape est assez simple et rapide. Le délai d’attente ne dépasse pas une semaine. Pour préparer votre dossier Visa, vous aurez besoin des pièces suivantes :

  • Lettre d’admission universitaire
  • Passeport (valide pour au moins 6 mois)
  • Formulaire de Visa rempli sur le site officiel de l’ambasse de Chine.
  • Dernier relevé bancaire cacheté d’un montant de 60 000 Dhs ou plus avec un solde créditeur par personne, ou la prise en charge légalisée avec le dernier relevé bancaire du garant contenant la même somme.

 

Vous souhaitez rester à jour avec les dernières bourses d’études en Chine ? Cliquez ici

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :

Comment faire votre demande de bourse pour la FRANCE ?

Comment faire une demande de bourse pour la France ? Les CROUS (Centre régionaux des œuvres universitaires et scolaires) désignent un réseau de 29 établissements sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement supérieur français, de la recherche et de l’innovation [...]

Bourses d’études doctorales pour le canada, une alternative !

Le Canada est l'un des pays qui a attiré le plus de professeurs-chercheurs durant ces dernières années. Ce n'est pas un hasard. Entre l'attractivité naturelle du pays et ses universités, les ressources mises à la disposition des professeurs-chercheurs sont meilleures [...]