fbpx

Gouvernement de la République d’Indonésie

(+212) (537) 757-860 / 1 [email protected] www.kemlu.go.id/rabat/
INDONESIE


Données générales

Nom officiel : République d’Indonésie
Nature du régime : démocratique, régime présidentiel

Données géographiques

Superficie : 1 905 000 km²
Capitale : Jakarta (9,8 M habitants intra muros)
Villes principales : Surabaya (3,1 M), Bandung (2,6 M), Medan (2,1 M), Palembang (1,7 M), Makassar (1,3 M), Semarang (1,3 M).
Langue officielle : indonésien
Monnaie : rupiah (roupie indonésienne – IDR)
Fête nationale : 17 août (anniversaire de l’indépendance)
L’Indonésie est un « État archipélagique », conformément à la Convention des Nations-Unies sur le droit de la mer, exerçant sa souveraineté sur les eaux séparant les îles de l’archipel. Les navires étrangers doivent emprunter des voies archipélagiques dont le tracé a été avalisé par l’OMI pour traverser cet espace.

Données démographiques

Population : 257,6 millions d’habitants (estimation 2015)
Répartition : Java 123,5 M, Sumatra 46 M, Kalimantan 19 M, Sulawesi : 17,3 M, Madura 3,5 M, Bali 3,8 M, Papouasie 3,5 M, Moluques 2,5 M (population urbaine : 53%)
Densité : 132 habitants au km² (fortes disparités dans l’archipel : 974 habitants au km² à Java, 8 habitants au km² en Papouasie)
Croissance démographique (2015) : 1,2 %
Espérance de vie (BM 2014) : 71 ans
Taux d’alphabétisation (BPS) : 92,8 %
Religions : musulmans 87%, protestants 7%, catholiques 3%, hindous 1,7% ; bouddhistes 0,7%, autres 0,5 %
Indice de développement humain (PNUD 2014) : 0,684 (110ème rang)

Politique intérieure

Le président Susilo Bambang Yudhoyono a, durant ses deux mandats (2004 – 2014), engagé une politique de réformes politiques et économiques afin de stabiliser la situation interne du pays, de poursuivre l’assainissement de son économie et, à plus long terme, de rétablir la place de l’Indonésie sur la scène internationale.

La pacification d’Aceh a constitué le principal succès du premier mandat de Yudhoyono. Le mémorandum signé à Helsinki en août 2005 a été pour l’essentiel appliqué sur le terrain (désarmement des militants du GAM, notamment). La Loi sur le Gouvernement d’Aceh (LOGA) promulguée en juillet 2006 a accordé à la province une large autonomie. Des élections locales se sont tenues en avril 2012 et ont été largement remportées par le Partai Aceh.
La situation reste toutefois tendue en Papouasie, depuis la promulgation de la loi d’autonomie spéciale de 2001, mal acceptée par la population, et l’assassinat du chef indépendantiste Theys Eluay, fin 2001.

Les élections organisées en 2014 (élections législatives le 9 avril et élections présidentielles le 9 juillet) ont permis de confirmer la consolidation des institutions démocratiques du pays. Le ticket présidentiel Joko Widodo (Jokowi) – Jusuf Kalla a remporté l’élection présidentielle avec 53,5% des votes, contre 46,5% pour Prabowo Subianto et son co-listier Hatta Rajasa. Le président, précédemment gouverneur de Jakarta, a pris ses fonctions le 20 octobre 2014.

Sur le plan économique, le gouvernement indonésien a adopté une politique d’ouverture et de libéralisation économiques, par la mise en œuvre de plusieurs mesures de dérégulation économique depuis septembre 2015. En dépit d’une légère dégradation des performances économiques depuis trois ans, celles-ci restent bonnes avec 5% de croissance du PIB en 2016. L’Indonésie souffre cependant d’une trop forte dépendance aux exportations de matières premières. Le déficit commercial de l’archipel s’établit cependant à 1,9 Mds USD en 2015. L’Indonésie affiche l’un des taux d’ouverture les plus bas de la région (17%) et occupe la 91ème place sur 189 dans le classement Doing Business 2016 de la Banque Mondiale (114e en 2015), principalement du fait d’une perception élevée de la corruption et de coûts logistiques fortement désincitatifs (20% du PIB). Des négociations avec l’Union Européenne en vue de la conclusion d’un accord de libre-échange ont commencé à l’automne 2016.

Plus grand pays musulman au monde par sa population, l’Indonésie professe un islam tolérant et modéré. Des incidents récurrents mettent cependant en lumière la montée de l’intolérance religieuse au sein de la population envers les minorités religieuses (Ahmadis et Chiites, notamment). L’influence de Daech dans l’archipel est limitée et combattue avec fermeté par les autorités qui ont le soutien des deux grandes associations musulmanes (Nahdlatul Ulama et la Muhamadyah). Un terreau fertile au radicalisme violent se propage également, sur internet, comme l’a montré l’attentat du 14 janvier 2016 à Jakarta.

8ème émetteur mondial de gaz à effet de serre, principalement en raison de la déforestation par brûlis, l’Indonésie a adopté lors de la COP21 un objectif inconditionnel de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de 29 %, en 2030, par rapport à un scénario « à politiques constantes ». Des feux de forêts et de tourbières (pratique par les paysans de la culture sur brulis, extension des surfaces agricoles par des sociétés) ont ravagé pendant plusieurs mois en 2015 les îles de Sumatra et de Bornéo avec une fumée très dense (« haze ») et ont été extrêmement difficiles à éteindre en raison de la profondeur de la tourbe. Ce phénomène constitue une véritable menace sanitaire pour les populations.



Bourses proposées

Expirée

Bourses d’étude Indonésie 2019 : KNB Scholarship

Bourses d’étude Indonésie 2019 : KNB Scholarship The Indonesian government is proud to offer the KNB scholarship because it realizes that higher education could compose a more constructive rol...
Master 12 avr. 2019 Bourse d'études
Open chat
💬 Besoin d'aide ?
Conseiller Orientation
Salut 👋🏼

Besoin d'aide ?